L’indécision vocationnelle ou l’indécision face à son projet scolaire et professionnel : tout un casse-tête pour celui qui le vit (nous ciblons ici les jeunes, mais les adultes aussi peuvent être indécis) et le parent qui l’accompagne! Il s’agit de l’incapacité pour le jeune à faire un choix à l’égard de son programme de formation et/ou de sa profession future. Il faut savoir qu’il est normal d’être indécis face à un choix important, bien que ce soit souvent très inconfortable! C’est ce qui pousse certains à faire un choix sur un coup de tête, sans prendre le temps de réfléchir, ou qui en amène d’autres à rester inactifs tout en évitant le plus possible le sujet.

Peut-être vous demandez-vous comment soutenir votre enfant face à cette indécision? Vous aimeriez pouvoir l’épauler, l’aider à mieux se connaitre et faire un choix qui lui convient? Sachez que le fait d’explorer les professions et les programmes de formation permet de diminuer l’indécision, permet au jeune de mieux se connaitre et ainsi facilite le choix. Toutes les expériences de découverte sont importantes! Vous pouvez également commencer très tôt (dès l’âge scolaire) à lui parler des professions qui entourent pour ouvrir ses horizons.

Toutefois, voici quelques mises en garde : il est conseillé de faire attention de ne pas transmettre ses propres inquiétudes à son enfant en mettant trop d’emphase sur l’importance de faire LE bon choix, de faire un choix rapidement ou de faire un choix sécuritaire qui ne correspond pas réellement à ses intérêts et sa personnalité.

Il est préférable de se rendre simplement disponible à la discussion sur le sujet, de tenter de le comprendre réellement, sans jugement, et lui donner les ressources nécessaires pour explorer et vivre des expériences variées.

Qu’arrive-t-il si je tente trop d’influencer mon enfant? Cela peut générer de l’anxiété ou de l’abandon chez ce dernier, car le choix de programme scolaire ou de profession ne sera pas réellement le sien.

Rappelez-vous! Ce qui mène à un choix scolaire et/ou professionnel significatif et satisfaisant pour les jeunes (comme pour les adultes!) est le sentiment de compétence à l’égard de ses responsabilités, les intérêts pour le domaine, les traits de personnalité pouvant s’exprimer à travers ses activités ainsi que la valeur accordée à ce qui est réalisé au quotidien. Cet amalgame active des motivations intrinsèques (le sentiment de faire quelque chose qui a du sens pour nous et qui nous ressemble) et minimise l’activation des motivations extrinsèques (le sentiment de faire quelque chose en raison de la pression et les attentes des autres, le salaire attendu, les perspectives d’emploi, etc.).

Le rôle des parents peut aussi être de refléter, à son enfant, ses bons coups, ses talents et ses traits de personnalité. Il agit ainsi un peu comme un miroir pour que ce dernier puisse mieux se voir, se reconnaitre tel qu’il est et se trouver beau. Par ailleurs, il est important de faire attention de ne pas minimiser certains talents et en valoriser d’autres en fonction de nos attentes ou de nos valeurs. Essayer d’être le plus objectif possible, pour ne pas trop influencer est la clé.

Enfin, n’hésitez pas à faire appel à un conseiller d’orientation qui accompagnera votre enfant dans sa réflexion à l’égard de son projet scolaire et professionnel. Il saura outiller votre enfant face à son indécision et également, face à l’anxiété que cette indécision engendre parfois.

Afin de soutenir les parents dans leur rôle tellement important à l’égard du choix de carrière de leur enfant, l’OCCOQ a mis en place un site web entièrement dédié à ceux-ci : Espace Parents – Pour mieux accompagner votre jeune dans son orientation scolaire et professionnelle

Source : Conférence vidéo présentée par Catherine Ratelle, Ph.D., Chaire de recherche du Canada sur les pratiques parentales et les trajectoires scolaires et vocationnelles, présenté dans le cadre de la semaine québécoise de l’orientation 2019). Lien :  https://www.facebook.com/watch/?v=539622480163274